EN ROUTE VERS MOAB

Adieu Cisco et ses gentilles habitantes (toutes des filles), c'est parti pour Moab. Là je sens vraiment que je suis en Utah. J'ai l'impression d'être dans un dessin animé de Bip bip et le coyotte. Route splendide mais que des montées et des descentes. J'ai l'impression d'être en salle de gym sur un vélo et d'avoir accionné le programme cardio. Je passe par le Dewey bridge, un pont suspendu pas vraiment en super état qui devait être mon lieux de campement pour la veille puis je continue sur une route magique. 

80km au programme. Dans ces conditions ce n'est pas évident. Je me fixe un arrêt dans 20km. J'ai repéré un resto sur la route. J'y arrive épuisé. C'est un hôtel de luxe du coin. Une sorte de ranch spa très à l'américaine avec tipis à l'entrée et tout le folklore des cowboys. L'endroit est chouette, en plein surf le Colorado mais hors de pris. 650$ la nuit sans les taxes. C'est vraiment un pays étrange que je ne comprendrai jamais. Il y a énormément de gens dans une très grande précarité voir pauvreté et à côté de ça des personnes qui vont dépenser de l'argent d'une façon complètement débile. Par exemple dans les galeries d'art de Moab, une croûte infâme qu'on ne mettrai même pas dans ses chiottes, se monnaie 2000$. Enfin j'arrive dans cet hôtel tout crasseux et avec une tronche à faire peur. Je m'installe au resto devant le Colorado et je déguste un des p'us fameux hamburger de ma vie avec 4 verre de coca. En repartant sur la route, il me reste encore 30km, je continue mes montées et descentes. Arrivé enfin à 10km de Moab je m'accorde une pause goûté. Je pose Betty contre un poteau, laisse mon casque sur la selle et pose négligemment mon appareil photo sur le rack arrière. Je reste là une dizaine de minutes et repars. Arrivé à 5km de la ville je me rend compte que je n'ai pas mon appareil photo sur moi. Quelle merde je l'avais laissé sur le rack en effet et je ne me souviens pas de l'avoir repris. Il faut dire que je fonctionne un peu en mode pilote automatique. Je suis complètement vidé. Je rebrousser chemin, me retape 5km de plus et donc encore 5km pour revenir soit 10km en tout pour retrouver mon appareil. Arrivé sur place près du poteau il n'y a rien. Shit...... Je vais devoir regarder sur le chemin s'il est tombé quelque part. Je regagne Betty et là, sur le rack arrière il est là, il n'a pas bougé malgré les bosses de la route, les montées et les descentes. Il a tenu comme par magie. Le truc impossible. En équilibre comme ça. 

upload.jpg
upload.jpg
Dewey bridge

Dewey bridge

upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
Route fort sympathique. Sur l'histogramme en bas on voit les montées et les descentes

Route fort sympathique. Sur l'histogramme en bas on voit les montées et les descentes

650$ la nuit c'est un peu cher pour un rabch

650$ la nuit c'est un peu cher pour un rabch

upload.jpg
upload.jpg