VERS CISCO

La route qui suit est vraiment splendide. Une piste plus qu Une route pendant 35km. Difficile d'exprimer ce que je ressens ici dans cette nature. Je suis heureux. Tellement vivant. Les premiers jours de mon voyages furent un peu déprimant. La solitude, le froid, la ville inhumaine mais depuis hier je suis moi. Je fais parti de tout ça comme un oiseau, une fourmille. La nature m accepte en son sein.

Le temps est superbe. Je me perd une fois seulement ;) un moment je me retrouve après avoir parcouru 40km devant une clôture. Pas possible de faire demi tour il faudrait que je refasse tout le chemin et je ne sais même pas ou trouver une route annexe. Je passe les barbelés, par flemme tire Betty et je casse une de mes sacoches sans m en rendre compte. Sur la route en pleine descente assez rapide elle se décroche de mon vélo et s'expose par terre. Heureusement rien de fragile dedans. J entreprends des réparations sommaire avec un rouleau de gaffer que j'ai pris dans ma trousse de réparation.  Heureusement que j'avais ça. Ça tient mes je roule plus doucement et encore une fois le temps file. J arrive à Cisco. Ville fantôme ou un groupe de touriste c'est arrêté faire des photos. Ils sont sympa ils me ravitaillement en eau. Il faut dire qu avec la chaleur et mon plat lyophilisé qui a nécessité 50cl d'eau, je n'ai plus grand chose et rien à 80km enfin j'ai la solution de boire dans le fleuve avec mon filtre à eau.

À Cisco je fais la connaissance d'Eleen et de Rima sa chienne. Je lui demande si Je peux passer la nuit dans une sorte de petite chambre qu'elle semble louer. C'est ok.

Eleen est vraiment une fille incroyable comme il y a tant de personnes ici, des gens qui ont quitté la civilisation pour autre chose. Elle vient de Chicago et a acheté les terres ici pour rien. Elle avait commencé un commerce de Airbnb mais les hôteliers du coin n'ont pas appréciés cette concurance et se sont débrouillés pour lui interdire de louer son logement. Elle avait commencé à retaper un vieux bus qu'elle souhaitait également transformer en chambre mais là c'est cuit. Elle ne se décourage pas Elle me dit :"Que puis je faire d'autre ? Je N ai que ça à faire par ici. Il faut bien continuer." Je l'aide avec son bus. Elle veut absolument déplacer une estrade pour la placer devant le bus et a besoin de mon aide. Au bout d une heure nous en venons à bout.

À chaque fois que je rentre de voyage on me demande c'était comment ? C'est impossible de raconter. Cest juste des moments de vie. Des moments qui ne sont pas prévu,s des rencontres humaines. Mettre à jour ce blog ça me prend un temps fou mais ça me permet d échanger, de raconter.

upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
Ma cuisine portable

Ma cuisine portable

Le truc déshydraté

Le truc déshydraté

Et voilà le résultat et franchement c'était pas mauvais. Mais énorme problème ça me fait utiliser 500ml d'eau à chaque repas et c'est un luxe que je ne peux me permettre

Et voilà le résultat et franchement c'était pas mauvais. Mais énorme problème ça me fait utiliser 500ml d'eau à chaque repas et c'est un luxe que je ne peux me permettre

Le beau cadeau des rigolos de l'an passé. Une sorte de bandana fort pratique. Ça me donne un look biker fort virile sur mon vélo.

Le beau cadeau des rigolos de l'an passé. Une sorte de bandana fort pratique. Ça me donne un look biker fort virile sur mon vélo.

Cisco. Habitants : 2 et 1 chien

Cisco. Habitants : 2 et 1 chien

Welcome to Cisco 

Welcome to Cisco 

upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg
Eleen et Rima

Eleen et Rima

Travail fini. En fait elle voulait juste mettre cette grosse estrade devant le bus pour pouvoir y accéder plus facilement... 

Travail fini. En fait elle voulait juste mettre cette grosse estrade devant le bus pour pouvoir y accéder plus facilement... 

Ma chambre pour la nuit

Ma chambre pour la nuit

upload.jpg
upload.jpg